Battling Buzzards ‘jump’ over Germany

Après les combats de la forêt de Hürtgen en Allemagne, le 517th Parachute Regimental Combat Team est envoyé à Laon pour se reposer. De là, le groupe de combat est dissout et le 517th PIR et le 460th PFAB font partie intégrante de la 13th Airborne dès le 1er Mars 1945. La 596th Airborne Engineer Company est quant à elle envoyé à la 17th Airborne et sert de nouveau en tant que compagnie au sein du 139th Airborne Engineer Battalion.

L'avance des alliées au mois de Mars 1945 fait que le 517th PIR est alerté pour un saut de combat. Le régiment part pour la zone de rassemblement près de Bapaume sur l’aérodrome B-54 le 4 Avril. Les Drop Zone du régiment sélectionnés sont situés au-delà des unités américains avançant à travers l'Allemagne. La mission du régiment est d'être, une fois au sol, le fer de lance de l'avance alliée en Allemagne. L'opération est déclenchée Une fois le briefing fait et les derniers préparatifs effectués, la mission est annulée à la dernière minute. Les unités alliées ont avancés tellement vite qu'elles se trouvent déjà sur les drop zones du 517th. Trois missions furent préparés avant la capitulation de l’Allemagne et par trois fois les missions furent annulés. Le dernier espoir pour un dernier saut de combat en Europe c’était effondré avec l’Allemagne et le régiment retourna à Joigny au début du mois de Juin.

Pour cette opération est tout comme l'opération Dragoon, les uniformes et équipements du 517th PIR furent camouflés au pistolet à peinture. Exactement de la même manière qu'en Italie avant le saut dans le sud de la France. C'est une des raisons pourquoi nous pouvons y voir des pantalons M43 à poche cargo avec des sangles de maintient tel que nous pouvons voir aux seins des 82nd et 101st Airborne à partir de l'opération Market Garden, ou encore au sein de la 17th Airborne dans les Ardennes ou en plus grand nombre lors de l'opération Varsity. Aucune des photos connue durant le camouflage des tenues de l'unité ne furent prises en Italie, mais à Bapaume, dans le Nord-Pas-De-Calais.

After the Hürtgen forest fighting in Germany, the 517th Parachute Regimental Combat Team is sent to Laon to rest. From there, the combat group is dissolved and the 517th PIR and the 460th PFAB are now part of the 13th Airborne from March 1, 1945. However, the 596th Airborne Engineer Company is sent to the 17th Airborne and served again as a company within the 139th Airborne Engineer Battalion.

The advance of the allies in March 1945 caused the 517th PIR to be alerted for a combat jump. The regiment departs for the assembly area near Bapaume (Northen France) on the B-54 airfield. The Drop Zone of the selected regiment is located beyond the American units advancing across Germany. The mission of the regiment is to be, once on the ground, the spearhead of the Allied advance in Germany. Once the briefing is done and the final preparations are made, the mission is canceled at the last minute. The allied units have advanced so fast that they are already on the 517th drop zones. Three missions were prepared before the capitulation of Germany and the three were canceled. The last hope for a last combat jump in Europe was collapsed with Germany and the regiment returned to Joigny at the beginning of June.

For this operation, and just as for Operation Dragoon, the uniforms and equipment of the 517th PIR were camouflaged with paint spray gun. Exactly the same way as in Italy before the jump in Southern France. This is one of the reasons why we can see M43 pants with cargo pockets and leg ties such as the 82nd and 101st Airborne during Operation Market Garden, or even within the 17th Airborne in the Bulge or in larger numbers during Operation Varsity. None of the photos known during the camouflage of the outfits were taken in Italy, but in Bapaume, in Nord-Pas-de-Calais.

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *