Le stick disparu de Saint-Tropez

Debout : Captain Ralph R. “Bing” Miller, 1st Lt. John H. Sorrells (Baker Co.), 2nd Lt. Ferris Knight (Baker Co.), et 1st Lt. Wallace (Charlie Co.). À genoux : 1st Lieutenant Gilbert B. Knupp (Baker Co.) et 2nd Lt. Nick Martinez (Baker Co.). Photo prise le 14 août, à la veille du Jour J. Le Capt. Miller devait disparaitre avec 16 de ses hommes le matin du 15 août 1944 dans le golfe de Saint-Tropez. (Collection Edward Reuter)

Debout : Captain Ralph R. “Bing” Miller, 1st Lt. John H. Sorrells (Baker Co.), 2nd Lt. Ferris Knight (Baker Co.), et 1st Lt. Wallace (Charlie Co.). À genoux : 1st Lieutenant Gilbert B. Knupp (Baker Co.) et 2nd Lt. Nick Martinez (Baker Co.). Photo prise le 14 août, à la veille du Jour J. Le Capt. Miller devait disparaitre avec 16 de ses hommes le matin du 15 août 1944 dans le golfe de Saint-Tropez. (Collection Edward Reuter)

Les 17 parachutistes ayant disparus dans le golfe de Saint-Tropez le 15 août 1944 faisaient partie de la Mission Albatross et, devait être largué à quelques kilomètres à l’est du Muy sur la Drop Zone C.

Les hommes étaient à bord du C-47 No. 42-101013 ayant décoller de l’aérodrome de Grossetto, le 15 août 1944 à 1 heures 36.

Le Captain Miller commandant de la Baker Company venait juste de se marier à une Nurse de l’US Army. Il était jumpmaster et aurait apparemment loupé le signal bien qu’il l’aurait vu (feu rouge). Ce dernier aurait aussi très bien pu mal fonctionner montrant alors le signal de saut (vert) et aurait ainsi alors pensé qu’il était au-dessus de la côte et non pas de la mer Méditerranée. À cause de leur parachute et équipement lourds, les hommes auraient alors couler et aucun corps ne fut retrouver. Six des hommes disparus faisaient partie du 1st mortar squad de la B Company.

Les 17 hommes furent officiellement déclaré mort un an et un jour après le saut, soit le 16 août 1945.

Le matin du 15 août 1944, j'ai atterri à Saint-Tropez. J'étais dans le dernier avion de la B Company et j'ai touché le sol à environ 275 mètres de l'océan. Le Pfc. Ford était dans l'avion de tête avec l'Headquarters Company. Tout ce que je sais c'est qu'il y avait une rumeur à propos d'hommes disparus, mais rien d'officiel. Tous le monde dans notre compagnie pensaient qu'un avion les avait largué et qu'ils s'étaient noyer. [...]

Marvin O. Ransey

The 17 paratroopers who disappeared in the bay of Saint-Tropez on the 15th of August 1944 were part of the Mission Albatross and were to be dropped a few kilometers east of Le Muy on Drop Zone C.

The men were on board of the C-47 No. 42-101013 taking off from Grossetto airfield on August 15, 1944 at 1:36.
The Captain Miller, Baker Company commander had just married a Nurse from the US Army. He was jumpmaster and apparently missed the signal although he would have seen it (red light). This one could also very well have malfunctioned then showing the jump signal (green light) and would have thought then that it was over the coast and not the Mediterranean Sea. Because of their heavy parachute and equipment, the men would have flowed and no body could be found. Six of the missing men were part of the 1st mortar squad of the B Company.

The 17 men were officially declared dead one year and one day after the jump, on August 16th, 1945.

On the morning of Aug. 15, 1944 I landed at St. Tropez, France. I was in he last B Company plane and I hit the ground about three hundred yards from the ocean. Pfc. Ford was in the lead plane with Company Headquarters. All I know is what was rumored about the ost men but nothing official. Everyone in our company believed that the plane load of men jumped into the ocean and were drowned. [...]

Marvin O. Ransey

 

A droite, le monument qui leur est dédié.