Digne-les-Bains

Share Button

Dans la matinée du 19 août 1944, le Capt. John Wood commandant de la Troop B du 117th Cavalry Reconnaissance Squadron faisant partie de la Task Force Butler a la mission de foncer sur Digne.

A 8h30, la colonne a rejoint Mezel à environ 10 miles de montagne incurvée au sud de Digne. Ici, la Troop B rencontre une opposition allemande. Wood fait avancer ses M8 forçant l’ennemi à aller dans les collines où ils sont poursuivis par Léopold Comte, FTP de la 3e compagnie de FFI.

Ayant rompu les barrages allemands à Mazel, la Troop B continue sa route vers Digne et peu avant midi atteint la périphérie sud de la ville. La petite formation tombe sur des mines pendant des arbres et est la cible de tirs allemands mais est en mesure de prendre position pour menacer le poste de commandement allemand situé au bord de la ville dans l’Hôtel Ermitage. Pendant ce temps, le Commandant Bonnaire (Noel), chef FFI du département, envoie ses ordres à tous ses subordonnés et leur ordonne de mettre en place des barrages routiers menant à Digne et de saisir les dépôts de ravitaillement et de carburant quand cela est possible.

Il devient clair pour le commandement allemand qu’il n’est pas possible de défendre l’Ermitage, et le Generalmajor Schuberth, commandant de l’état-major de liaison de la 792. Infanterie-Division, décide de capituler. Il avait perdu le contact avec ses supérieurs à Avignon depuis le débarquement et n’avait eu aucun moyen de connaitre la situation globale.

La capture de Schuberth ne signifie cependant pas que toute la garnison de Digne se rend. Le Capt. Wood voit que son petit contingent et son armement léger auront du mal à attaquer les positions défensives dans et autour de la ville. En avançant de la partie sud de la ville, Wood envoie une série de message à l’état-major du 117th en y mentionnant une grosse opposition. A 3h de l’après-midi, il n’arrive pas à avancer plus loin.

Lorsque Butler arrive à environ dix miles de Chateau-Arnoux, il prend conscience de la situation à Digne, où le Capt. Wood avait envoyé des messages concernant la résistance allemande. Butler décide d’envoyer des renforts et ordonne au Maj. James C. Gentle, commandant en second du 2/143rd IR de former une mini force de combat afin d’aller aider Wood. La Task Force Gentle se constitue d’un M8, une compagnie de 8 chars Sherman et une compagnie d’infanterie. A 2h de l’après-midi, la Task Force franchi la Durance aux Mées et fait se dispersé les allemands qui commencent à se retirer vers Digne en effectuant une vaine résistance dans des foxholes se trouvant le long de la route. Gentle se déplace progressivement vers Digne. Vers 5h30, un combat se déclenche à environ 7 miles à l’ouest de la ville. En s’approchant, il est rejoint par le Maquis de Thoard et arrive rapidement à un dépôt de munition, défendu par quelques allemands. Après de rapide combats, dans lesquels la radio de Gentle est détruite, le dépôt de munition explose. Une heure plus tard, les Sherman se déplacent sur le Grand-Pont passant sur la Bléone, à la périphérie de Digne. L’arrivée de la Task Force démontre aux allemands la nouvelle difficulté à affronter un ennemi plus redoutable et l’ennemi se rend peu après. A 7h, après deux ans d’occupation, Digne retrouve sa liberté. Les FFI et les américains rassemblent plus de 400 allemands.

Butler établit son PC juste au sud de la ville et se retrouve de plus en plus en contact avec les FFI.