Forcalqueiret

Share Button

Forcalqueiret est une petite ville carrefour à environ 10 kilomètres au sud de Brignoles. La ville est désigné en tant que « Phase Line Chicago » et alors que le 3/15th de la 3rd ID a la mission de s’emparer de Brignoles, le régiment doit tout d’abord s’occuper de Forcalqueiret le 17 août pour continuer sur Brignoles.

Le Lt. Col. Boye commandant du 3/15th envoie la K Company reconnaître les environs depuis une colline proche sous le couvert de la nuit. Au moment de partir, les hommes croient apercevoir un barrage routier près du village afin de protéger le flanc sud vers Brignoles. Un peloton de la Cannon Company rejoint le 3/15th afin d’anticiper une petite bataille.

A leur grande surprise, en approchant de la localité par les collines, les américains trouvent le village étrangement calme. La K Company envoie plus de patrouille en direction de Forcalqueiret afin de confirmer qu’aucun allemand ne se trouve en ville. En apprenant la nouvelle, Boye envoie immédiatement les K et L Company afin d’occuper Forcalqueiret et y établir des barrage routiers.

Des rumeurs font état qu’une importante force allemande tient les collines au nord-ouest entre Forcalqueiret et Brignoles. Un autre peloton de la K Company se dirige vers la zone pour investigation mais n’y trouve rien. D’autres patrouilles sont envoyer vers la ville de Garéoult à environ 3 kilomètres à l’ouest, mais n’y trouvent pas plus d’allemand qu’à Forcalqueiret

Le 18 août dans l’après-midi, le 2/15 rencontre une forte résistance ennemie au nord de la ville. Avec la F Company en tête, le bataillon attaque sur la route menant à Camps-la-Source jusqu’à son objectif : Hill 551. A 17h, la F Company tombe sous la concentration des tirs de mortiers et d’armes légères provenant d’un groupe d’allemand bien retranché sur la colline.  La compagnie reste à terre jusqu’à 20h, lorsque la G Company et deux Sherman du 2nd Platoon de la B Company foncent pour renforcer la F Company et reprendre l’initiative.

Le renforcement n’est pas suffisant. Les allemands estimés à un bataillon ou plus tiennent opiniâtrement la colline. Le combat s’intensifie et le 2/30 entier s’y engage pour que la bataille continue toute la nuit. Un Panzerfaust perce le blindage d’un Sherman et tue le Pvt. Walter F. Smith. Le chef de char, le S/Sgt. Hamilton A. Smith saute du char avec tireur, le Cpl. Donald LaDue et se réfugient dans un fossé à proximité où quelques minutes plus tard, un obus de mortier bien placé vient les tués.

Le matin du 19, alors que le 30th IR élimine les dernières poches de résistance à Brignoles, le 2/15th se bat toujours sur Hill 551.  Au lever du soleil, le Col. Thomas fait appel à l’artillerie pour déloger les allemands. Le tir de barrage dure jusqu’à 7h50 et les F et G Companies et le reste des Sherman du 2nd Platoon foncent vers les positions fumantes. Affaibli et choqué, les défenseurs allemands continuent à se battre pendant encore deux heures avant de se rendre à 9h30. A la fin, approximativement 150 allemands sont fait prisonniers, incluant deux capitaines. La plupart sont des membres du II. Bataillon du 757. Infanterie-Regiment. Avec la bataille finalement terminé, le 2/15 se dirige vers La Celle aux faubourgs sud de Brignoles.