Gardanne

Share Button

Le 20 août, le 2/15th Infantry Regiment fait marche vers la ville de Gardanne et arrive aux faubourgs en milieu d’après-midi. En s’approchant de 2000 yards, les allemands les accueillent avec des tirs de mitrailleuses, des mortiers et de l’artillerie lourde. Les tirs sont peu précis, mais le fait que la route soit miné engandre les problèmes du bataillon.

Pour forcer les allemands à se replier, quelques M8 Howitzer de la Cannon Company et les quatre TD du 2nd Platoon, B Company du 601st TD Bn., foncent en avant pour répondre aux tirs. A 15h50, les TDs ouvrent le feu rendant silencieux plusieurs positions de mitrailleuses. Les allemands qui sont fait prisonniers et interroger font partit du 305. Regiment de la 198. Division. Certains rapportent que 400 de leurs camarades tiennent Gardanne et d’autres racontent que les forces ennemies se replient vers le nord.

A 18h55, la G Company essaye de rentrer dans Gardanne mais est forcée de s’arrêter à 500 yards après avoir été prise à partie par des tirs de mortiers et d’armes légères.  Les Tank Destroyers et M8s sont demandés à nouveau, mais les allemands tiennent Gardanne toute la nuit. Aucun délais n’est donné pour la prise de Gardanne, et le 2/15, si près de son objectif, doit suspendre les combats si près de son objectif.

Aux premières lueurs du jour le 21, le 2/15 ébranle Gardanne avec un barrage d’artillerie. Avant que la poussière ne se disperse, la G Company entre dans la ville seulement pour découvrir  que la plupart des défenseurs allemands sont partit sous le couvert de la nuit. Mis-à-part quelques snipers et tirs de mortiers, la ville est libéré.

Avec Gardanne sous contrôle américain, le 3/30 embarque dans des camions et fait mouvement au nord-est au-delà de Gardanne, installant des barrages routiers tard dans l’après-midi près de Luynes et Les Milles.

Le 2/15 reste à Gardanne jusqu’à 18h le 22 août où il fait mouvement avec le 30th IR au nord-ouest. Les allemands croient alors que la 3rd ID fait une nouvelle offensive vers Avignon, mais au lieu de cela, le 2/15 doit établir des positions défensives au nord-ouest de Marseille entre Grans et Miramas à l’extrême nord de l’étang de Berre.