La Motte

Durant la phase de préparation des opérations aéroportées préliminaires au débarquement de Provence, les commandants de la FABTF placent le village de La Motte au coeur des zones de saut. C’est la F Company du 2nd Battalion du 517th PIR, commandé par le Capt. John F. McKinley qui est chargé de s’emparer de la commune aux premières heures du Jour J. Durant le saut, quelques hommes du 2/517 atterrissent sur les toits ou dans les rues du village.

Cependant, la grande majorité de la compagnie atterrit aux alentours du Muy où elle se frotte à un ennemi solidement retranché. Essayant de se sortir de se mauvais pas, les hommes de la compagnie se dirigent vers le village.

À environ un kilomètre de La Motte, les hommes de la compagnie en route pour le village découvrent le corps du radioman Alton Shanneyfelt de l’Alabama, ayant reçu une balle dans la tête par un tireur embusqué. Durant la marche le Lt. Riddle, couvert par deux scouts et un BAR Gunner capturent 8 soldats allemands. Le flanc gauche de la patrouille en approchant du village,  découvre que déjà plusieurs parachutistes américains et britanniques du 6th Welsh Para Battalion, occupent La Motte.

Bien qu’il soit très tôt, ils ne refusent pas les bons petits vins de La Motte au goût si particulier que les habitants leurs offrent avec des applaudissements, des félicitations et cent questions en mauvais anglais auxquelles il est, pour l’instant, difficile de répondre.

Le père Racco-Baclin entouré de trois paras du 2/517 sur le parvis de l'église de La Motte

Le père Racco-Baclin entouré de trois paras du 2/517 sur le parvis de l’église de La Motte.

Le Major Forrest Paxton (Regimental S-3) atterri à 2 km au sud du Muy et rassemble son stick en attendant le levé du jour. Il se déplace ensuite vers le nord vers Sainte Roseline et trouve le 1st Lt. John Alicki, quelques un de son Demo Platoon et des officiers comprenant, le Regimental Surgeon Major Vella, l’aumônier Capt. Charles Brown (Protestant), et le Major John Kinzer (460th S-3). En arrivant à l’ouest du village, Paxton rassemble 75 autres hommes de F/517, du 460th et des Engineers. Le groupe pénètre dans La Motte à 8 heures 55 et un contact est établit avec E/517, et aucun allemand n’est rencontré dans le village. La Motte est la première localité de Provence à être libérée.