L’auteur

En début d’année 2013, la nièce d’un soldat du 2nd Chemical Battalion me contacte, voyant que je m’intéresse à l’unité de son oncle et que je vie en France et me raconte que son grand oncle est mort le 11 Avril 1945 et est enterré au cimetière de Saint-Avold. Je lui raconte alors que je m'y rend au moins une fois par an. Je lui promet également que j’irai fleurir sa tombe, elle m’envoya alors une photo de son grand oncle; Warren Witman. L’une des choses les plus importante à mes yeux et de mettre un visage sur des croix, et des noms sur des visages.

En début d’année 2013, la nièce d’un soldat du 2nd Chemical Battalion me contacte, voyant que je m’intéresse à l’unité de son oncle et que je vie en France et me raconte que son grand oncle est mort le 11 Avril 1945 et est enterré au cimetière de Saint-Avold. Je lui raconte alors que je m’y rend au moins une fois par an. Je lui promet également que j’irai fleurir sa tombe, elle m’envoya alors une photo de son grand oncle; Warren Witman. L’une des choses les plus importante à mes yeux et de mettre un visage sur des croix, et des noms sur des visages.

Je m’appelle Loïc Jankowiak, j’ai 24 ans et suis designer en graphisme avec une spécialisation dans le numérique.

Je ne suis pas comme certains disant qu’ils s’intéressent à l’histoire depuis qu’ils sont tout petit. J’ai dû découvrir la seconde guerre mondiale lorsque j’avais 12 ans et j’ai commencé à être fasciné par son histoire.

En 2009, et ce depuis les premières commémorations du débarquement de Provence auxquelles j’ai participé, j’ai vraiment commencé à m’intéresser à ce qui était appelé les « paras en Provence » mais aussi par la libération de la région par les troupes américaines. Depuis cette année-là et vivant moi-même en Provence, j’ai vite resserré l’étau sur ce à quoi je devrai m’intéresser et je me suis concentré sur la First Airborne Task Force et ceci est le centre de mes recherches depuis quelques années maintenant. Je suis d’ailleurs en train d’écrire un livre sur la création de cette unité jusqu’à sa dissolution. Mon projet est aussi de rassembler toutes les photos des hommes des unités auxquelles je m’intéresse et qui ont été tués au court du conflit.

Au début de mes recherches, j’ai voulu contacté des vétérans à travers internet et par courrier. Dans un premier temps, je n’ai reçu aucune réponse, mais ceci ne me découragea pas. Quelques années plus tard, je recevais une réponse de Mike Reuter du 509th PIB puis de John Devanie (†), ayant fait partie de la 509th Pathfinder Team et bien d’autres encore qui me racontèrent « leur guerre. » Certains vétérans restés dans l’ombre pendant plus de 65 ans furent surpris d’avoir de la reconnaissance seulement aujourd’hui.

My name is Loïc Jankowiak, I am 23 years old and am studying graphic design in Aix-en-Provence.

I am not like some saying they are interested in history since they are kid. I had to discover the World War Two when I was 12 and I began to be fascinated by its history.

In 2009, and since the first commemorations of the landing of Provence in which I participated, I really began to take an interest in what was called « Airborne in Provence » but also by the liberation of the area by the American troops. Since that year and living myself in Provence, I quickly tightened the vice on what I should be interested in, and I concentrated on the First Airborne Task Force and this has been the center of my research for a few years now. I am writing a book about the creation of this unit until its dissolution by the way. My project is also to collect all the photos of the men of the units I am interested in and who were killed during the war. Why? Because most of the units I am interested in have been forgotten and few are researching the men who have been killed.

At the beginning of my research, I wanted to contact veterans through the internet and by mail. At first I received no answer, but this did not discourage me. A few years later I received a reply from Mike Reuter and John Devanie both of the 509th Parachute Infantry, and many others who told me « their war. » Some veterans who remained in the shadows for over 65 years were surprised to get recognition only today.

 
robert-amerlan-skype

Conférence skype fait au mois de mars 2016 avec le vétéran Robert Amerlan du 517th Regimental Headquarters qui sauta près de Callian le 15 août 1944.

Internet m’est apparu comme une interface riche afin d’apprendre, de transmettre et de partager. C’est pourquoi j’ai eu l’idée à partir de 2013, de créer un site internet afin de partager ce que j’ai appris sur les zones des combats et dans les livres, mais avant tout, pour rendre hommages aux vétérans parachutistes du « Jour J oublié. » C’est à partir de cette année-là que j’ai commencé à mettre en ligne les premières pages du site. C’est en mars 2013, que le site ‘First Airborne Task Force : the Forgotten Paratroopers’ est né où plus de 550 pages étaient en ligne.

Par cela, c’est au printemps 2016 que la seconde version du site est en ligne, ne s’appelant plus ‘First Airborne Task Force : …’ mais ‘Operation Dragoon and the Champagne Campaign’, essayant toujours de traiter de l’invasion aéroportée du sud de la France, mais parlant aussi dans un second temps de l’US Army dans la libération du sud de la France. Un blog est aussi apparu, traitant de sujets sur les unités ayant combattu en Méditerranée mais aussi d’avant, pendant et après le débarquement de Provence.  J’ai toujours voulu en savoir autant sur ma région qu’on en sait sur la Normandie et savoir comment cette campagne si peu connu s’est conduite et comment tel ou tel commune s’était libéré.

Nombre de ces unités dont traite le site ont été boudés au profit d’autres unités, probablement « plus intéressante » ou plus « lucratif » au sein de cette communauté de « passionné » de la seconde guerre mondiale. Ces anciens combattants s’étant battu pour la plupart sur le ‘front oublié’ méritent tout autant de reconnaissance et de gratitude pour leur contribution à la libération de l’Europe. Car même si la libération de la Provence fut plus calme et moins médiatisé que d’autres fronts, il ne faut pas oublier qu’ils furent eux-mêmes avant cette campagne, des vétérans de la campagne d’Afrique du nord ou bien d’Italie et que chacun d’eux avaient déjà une histoire à raconter, bien avant la plupart de ceux ayant combattu en Normandie. C’est pour cela que je recherche des contacts avec des vétérans témoins de cette campagne, afin d’essayer de sauver des petits bouts d’histoire tant qu’il en est encore possible.

Internet has appeared to me as a rich interface to learn, transmit and share. That is why I had the idea in 2013 to create a website to share what I learned in the fighting areas and books, but above all, to pay tribute to paratrooper veterans of the « Forgotten Dday. » It was from that year that I started to put on line the first pages of the site. It was in March 2013 that the site ‘First Airborne Task Force: the Forgotten Paratroopers’ was born where more than 550 pages were online.

It is in the spring of 2016 that the second version of the site is online, not being called ‘First Airborne Task Force: …’ but ‘Operation Dragoon and the Champagne Campaign’, still trying to deal with the Airborne invasion of Southern France, but also speaking in a second time of the US Army in the liberation of Southern France. A blog also appeared, dealing with subjects about the units that fought in the Mediterranean but also before, during and after the landing of Provence. I have always wanted to know as much as possible about my country as one knows about Normandy and how this little-known campaign was conducted and how one or another town was freed.

Many of the units dealt with on the website were shunned in favor of other units, probably « more interesting » or more « lucrative » within this community of « passionate » of the World War Two. These veterans who fought for the most part on the ‘forgotten front’ deserve as much recognition and gratitude for their contribution to the liberation of Europe. For even if the liberation of Provence was calmer and less mediatized than other fronts, it must not be forgotten that they were themselves before this campaign, veterans of the North Africa campaign or else, Italy and that each of them already had a story to tell, well before most of those who fought in Normandy. That is why I am looking for contacts with veterans who are witnesses of this campaign, in order to try to save small pieces of history as long as it is still possible.

Début 2016, Cy Memelstein que je connais depuis 2014 et avec qui je communique souvent m'envoie un mail me disant qu'il sera présent au First Special Service Force Tour dans le sud de la france et me demande si je peux l'emmené à un fort là où il était présent sur la frontière franco-italienne avant le commencement du tour. Cette photo a été prise sur le versant nord du fort de Castillon. La photo qu'il tient dans les mains a été prise sur le Monte Grammondo à l'automne 1944, a montagne juste derrière nous.

Début 2016, Cy Memelstein que je connais depuis 2014 et avec qui je communique souvent m’envoie un mail me disant qu’il sera présent au First Special Service Force Tour dans le sud de la france et me demande si je peux l’emmené à un fort là où il était présent sur la frontière franco-italienne avant le commencement du tour. Cette photo a été prise sur le versant nord du fort de Castillon. La photo qu’il tient dans les mains a été prise sur le Monte Grammondo à l’automne 1944, a montagne juste derrière nous.

Donate and support

For the last 7 years I have been doing dedicated research to the World War 2 history of the American troops in the Mediterranean Theater of Operations. In order to get a good archive of information, I have been investing a lot of money. Requesting documents through various archives, tracking down and buying hard to find publications, Then there are the costs of papers I print, postage for information packages or letters I am mailing out, and the hosting of this website. You can imagine that all of these things add up to a large amount that I am investing every month, all voluntarily.

Through this page I would like to ask for a donation to support my research projects. All the money that is donated here, will go straight into this research again.

The purpose of doing this research is not making money, but making sure that the men, the actions and the stories of these American soldiers in World War 2 will never be forgotten. These stories need to be preserved and shared with the world.

To make a donation, please use the below button.

Thank you for your consideration and donation.

Me contacter / Contact me :

Votre nom - Your name*

Votre email - Your mail*

Sujet - Subject

Votre message - Your message

Tous les champs précédés d'un '*' sont obligatoires