Lorgues

Share Button

Le 15 août, Les Baker et Charlie Companies du 517th PIR sont éparpillées par sticks et petits groupes sur un espace de 50 à 60 kilomètres carrés s’étirant sur Trans-en-Provence, Draguignan, Lorgues et les Arcs. La Baker Company a le privilège malencontreux d’être l’unité étant la plus dispersé lors du parachutage.

L’avion n°16 largue le 1st Lt. Charles « Whitey » J. Hillsdale commandant de la Baker Company à 4 kilomètres au nord-ouest de Lorgues, tandis que le XO, le Lt. Terry Sanford tombe avec ses hommes à 2  km au nord-est de la DZ, à une dizaine de km de Hillsdale ! Quand la quasi intégralité du stick se rassemble, il progresse vers son objectif en passant par Lorgues pour rejoindre les Arcs. Les parachutistes arrivent à Lorgues aux environs de 8 heures et laissent le Pvt. Jesse K. Davis du Demolition Platoon, blessé au cours du parachutage dans un hôpital.

Ils quittent la ville vers 9 h 30 et tentent de se rendre aux Arcs en empruntant des chemins de campagne. La progression est lente et exécutée avec précaution car l’ennemi se trouve être nombreuses dans les parages. Le groupe est intercepté alors qu’il approche des Arcs et doit rebrousser chemin. Ils font alors le tour de la ville par le nord. C’est ce qu’ils font tout le Jour J.

Le lendemain matin, ils sont mitraillés par un avion américain. Sur le chemin de Draguignan, Hillsdale constitue deux petites patrouilles, dont l’une se perd. Plus tard le groupe capture deux camions transportant officiers et blessés allemands qu’ils envoient aux FFI de Lorgues.

Se déplaçant vers le sud à travers Trans, Hillside et ses hommes prennent contact avec le 551st et réussissent finalement à rejoindre Sainte Roseline à 23 heures à Jour J + 1.

La patrouille perdue revient 3 jours plus tard. Elle part pour une chasse aux oies sauvages avec des FFI au Thoronet, 2 km au sud ouest de Lorgues et est capturé par une force de 250 allemands. Quand les allemands sont surpris par les FFI un jour plus tard, ils se rendent et ramène les membres de la patrouille aux FFI.

Bref moment de repos pour le Cpl. Houston Crouch, Pvt. James Erbele, Pfc. Melvin L. Hoffman, Pvt Edmund H. Jordan Jr. et le Pfc Russel S. Henderson, les parachutistes de la Baker Company parachutés par erreur sur Lorgues. Au fond on peut voir le résistant Henri Palarieux. (Musée de la Libération - 15 août 1944

Bref moment de repos pour le Cpl. Houston Crouch, Pvt. James Erbele, Pfc. Melvin L. Hoffman, Pvt Edmund H. Jordan Jr. et le Pfc Russel S. Henderson, les parachutistes de la Baker Company parachutés par erreur sur Lorgues. Au fond on peut voir le résistant Henri Palarieux. (Musée de la Libération – 15 août 1944)

L’avion n° 17 du Lt. Michael Fisher lâche son stick 5 kilomètres au nord-est de Lorgues. Les paras sont à même de repousser une patrouille ennemie rencontrée à l’extérieur de la ville. Une information relatant que des Américains sont encerclés dans la ville leur parvient et ils tentent d’y pénétrer. Le stick de Fisher a du à nouveau faire face à l’ennemi et le chassèrent de la ville.