Les Pathfinders

Share Button

La première mission de la First Airborne Task Force est celle des pathfinders. Ils ont pour mission de mettre en place les balisages des DZ. Trois séries de C-47 (avec un intervalle de cinq minutes entre chaque séries) décollent de Marcigliana vers 00h30 avec 121 pathfinders à bord. Ils sont largués en territoire ennemi sans balisage initial, simplement en fonction de l’observation du terrain et des calculs de navigation à bord des Dakota. C-47. Tous les commandants de chaque peloton sont des vétérans aguerris des campagnes telles que de l’Afrique du Nord ou de l’Italie.

Neuf avions du IX Troop Carrier Wing, commandé par le Lt. Col. Joel L. Crouch transportant les pathfinders divisés en trois serials sont nécessaires pour les parachutés sur leurs DZ. Les pathfinders sont équipés de leur matériel spécifique (balise Eureka et lampes holophane pour baliser les zones de nuit et panneaux fluorescents pour le balisage de jour. Une seule équipe est nécessaire pour baliser une DZ. Cependant, à cause du risque de pertes, ce sont trois équipes qui sont envoyées sur chaque DZ. Du fait des conditions météorologiques clémentes au-dessus de la Méditerranée, les pathfinders atteignent les côtes à l’heure prévue. Les tirs de la DCA ennemie sont très peu nourris. Cependant, dès le franchissement des côtes, une importante nappe de brouillard contraint les pilotes à naviguer à l’estime (cap et distance) pour atteindre les DZ. Grâce aux images des reliefs visibles sur les écrans des radars SCR-717-C, les pilotes peuvent se repérer par rapport aux photos aériennes réalisées le 7 août et ainsi tenter un largage précis sur les DZ. Malgré ces aides à la navigation, la série de tête transportant les trois équipes de pathfinders, devant être larguées sur la DZ C à 03h43, au bout d’une demi-heure de navigation infructueuse, un premier C-47 largue tout le stick du 551st à la quatrième tentative, avant de retourner à sa base. Les deux autres avions, désormais seuls, larguent finalement le stick du 550th à 04h00 et celui du 509th à 04h15 à l’issue d’une sixième tentative de repérage de la DZ. Les trois équipes sont larguées loin de la DZ C sur une zone montagneuse et boisée située dans les environs de Tanneron entre Fréjus et Cannes à plus de 15km à l’est.

Pour la deuxième série, la navigation des pilotes est parfaite mais ils larguent leur sticks avec deux minutes d’avance sur l’heure prévue dans le secteur de La Combe et sont complètement désorientés. Vers 8 heures du matin, alors que deux des trois officiers se dirigent vers le haut d’une colline pour se repérer, le reste du groupe est pris à partie par les troupes allemandes. Les combats sont rudes et ce n’est qu’au bout de 45 minutes que les allemands se replient. Conscients du risque d’une nouvelle attaque, les Américains se regroupent, récupèrent l’équipement et se dirigent vers la DZ grâce à un officier britannique rencontré dans le secteur, largué loin de la DZ O lors de la mission Albatross.

La troisième série transportant les pathfinders britannique est largué à 03h34 sur la LZ O, conformément au timing prévu. Une équipe atterrit à 100m de l’objectif. Le brouillard est dense, ne facilitant pas le rassemblement au sol. Cependant, il a protégé les pathfinders des yeux de l’ennemi. A 4h30, deux balises Eureka sont opérationnelles sur l’axe d’approche de la DZ O. Deux lampes holophanes sont également placées à l’ouest du Mitan afin de facilité le rassemblement des parachutistes au sol et non pas pour signaler la DZ aux C-47 qui ne peuvent les voir du fait du brouillard. Au final, la mission de balisage des DZ/LZ se révèle peu efficace car seule la DZ O est correctement balisée.


Serial Leader

#DeLeo
C-47
#3 McKinley
C-47
#2 Hill
C-47

Serial n° 2

#4 Weddle
C-47
# Fuller
C-47
# James
C-47

Serial n° 3

#7 Baker
C-47
# Whitheaway
C-47
#8 Boyd
C-47