Mission Eagle

Share Button

La dernière mission « officielle » a pour objectif de parachuter le 16 août l’ensemble du matériel nécessaire pour que les troupes isolées au sol puissent tenir 7 jours. 130 C-47 décollent à 7h55 avec 246 tonnes de matériels et de munitions. Le matériel est conditionné dans des containers placés dans les carlingues ou dans les pararacks des C-47.

Chaque appareil emmène aussi 5 hommes du 334th Quaster-Master Depot Supply Company pour le largage. Ils arrivent sur zone entre 10h04 et 10h35 pour les derniers.

Le résultat de ce parachutage est très mitigé. En effet, la maladresse et le manque de pratique des hommes du 334th entraînent un parachutage toute les 2 minutes au lieu des 30 secondes requises. Près de 1700 containers de matériels arrivent au sol mais le rallongement des temps de largage a pour conséquence un dispersement important du matériel. De plus, la proximité entre les DZ A et O provoque un mélange entre le matériel américain et britannique. Très peu d’unités sont capables de retrouver rapidement leur matériel.

Durant le parachutage, le Pvt. Thomas Collinson de la A Battery du 602nd GFAB est tué sur la Drop Zone A alors qu’il répare un pack howitzer endommagé. Le parachute de l’un d’eux contenant des munitions ne s’ouvre pas et Collinson est tué par l’explosion du container ayant atterri tout près de lui.

Cette mission Eagle sera la dernière opération aéroporté    « officielle » planifiée dans le cadre de l’opération Dragoon.

Pourtant, le 17 août, trois missions sont effectuées en urgence pour la délivrance de 60 tonnes de matériel.

Il y eu d’abord la mission Flamingo, 9 C-47 larguent sur la DZ O des rations à 1h12. Ensuite la mission Cull, 10 C-47 larguent sur la DZ O du matériel médical et de transmission à 10h49 et enfin la mission Hawk, 20 C-47 toujours pour la même DZ.

Parachutage de container lors de la mission Eagle le matin du 16 août.

Parachutage de container lors de la mission Eagle le matin du 16 août.