Qui entra le premier dans Rome ?

La plupart des unités principales ayant participer à la course vers Rome s'attribuent le fait d'avoir été la première à entrer dans la cité éternelle. Cependant, une seule unité pénétra en premier dans Rome, non pas en défilant mais en combattant. On ne peut considérer quelques hommes ayant pénétrer dans la capitale comme première unité y étant entré en premier, s'agissant que de quelques éléments, dont certains s'étant perdu ou n'ayant pas respecter les ordres donner.

Le 4 juin, une patrouille de 6 hommes du 3rd Platoon, 88th Reconnaissance Troop entre dans Rome à 7h30 sur la Via Prenestina. Cette patrouille est plus tard crédité d'être le premier élément de la V Army à être entré dans Rome. Aux environs de 7h15, la jeep et ses 6 hommes ses mettent à avancer prudemment et dépasse le panneau d'entrée de Rome et continue sur encore 1,5 km jusqu'à une petite gare où de là une mitrailleuse allemande ouvre le feu sur la patrouille. A cause du danger et de leurs ordres, la patrouille rebrousse chemin et le S/Sgt. John T. Reiley rapporte à son Platoon Leader qu'il est entré dans Rome. Le Cpl. Cassie W. Kuenim, le T/5 Roy T. Cutler, et les Pfcs. John E. Cottrell, Matthew J. Fitzpatrick et Michael J. Regan confirment le rapport de Reilley.

Alors que le 88th Reconnaissance Squadron reçu le titre de première unité à être entrer dans Rome, les historiens ont finalement conclus que c'était la First Special Service Force qui avait mené l'avancer jusqu'à la ville. Après la guerre, le commandant de la 88th Infantry Division, le Maj. General John E. Sloan admis que "Le Peloton n'était pas assez puissant pour maintenir sa position dans les limites de la ville..." et que "... La First Special Service Force nous avait battu en force. Cependant, nous les avons suivi de très près et dans notre course avec la First Special Service Force, nous sommes finalement rester coller et avons eu un léger échange de tir à cause d'une méprise entre nos deux unités."

Une heure avant eux, une autre unité entre dans les faubourgs de la capitale. Les ordres de la Force le 4 juin est de pénétrer dans la ville et de sécuriser les 6 plus gros ponts sur le Tibre. À 4h du matin, les 2nd et 4th Company du 1st Regiment montent sur les blindés de deux compagnies du 3rd Battalion du 13rd Armored Regiment de la Task Force Howze à Finocchio et à 5h, ils se mettent en route pour la capture des ponts en se dirigeant vers le quartier de Centocelle à environ 4 kilomètres à l’est, dans sa banlieue. Dans son mouvement, la colonne est rejoint par quelques half-track M3 de la FSSF, se trouvant à la tête de cette unité : Frederick lui-même.
Derrière le groupe de la Force Howze suivent des éléments du 351st Infantry Regiment et huit blindés de la A Company du 81st Armored Reconnaissance Battalion. A 6h20, la tête de la colonne a percée les limites de la ville et à 6h30, deux chars sont soudainement touché par des tirs de canons antichars manœuvré par d’irréductible Fallschirmjäger.

Remontons encore 30 minutes plus tôt... Le Capt. M. Taylor Radcliffe de la First Special Service Force ayant été brièvement capturé et torturé à Anzio reçoit le 3 juin 1944, la tâche de mené une force d'une soixantaine d'hommes, de 17 jeeps et de 2 M8 accompagné de la Task Force Ellis pour entrer dans Rome les premiers. A 6h du matin le 4 juin 1944, Radcliffe passe la Porta Furba sur la Via Tuscolana avec son contingent et est la première force à entrer dans la ville éternelle. Ils auront toute la mâtinée à s'occuper de deux chars Tigre et de positions de snipers et de mitrailleuses.

Et pour une dernière anecdote, au matin du 22 janvier 1944 lors du débarquement d'Anzio, une jeep de reconnaissance de la Ranger Force du Col. William O. Darby fonça jusqu'à Rome, située à 50 kilomètres de là et découvrit que la voie était libre. C'est au bout de deux heures que la jeep revint. Rien ne sera tenté pour prendre Rome dans les jours qui suivront et il faudra attendre quatre mois, le 23 mai 1944 pour que l'opération Buffalo ne soit lancé.



Most of the main units participating in the race to Rome claim to have been the first to enter the eternal city. However, a single unit penetrated first into Rome, not by marching but by fighting. We can not consider a few men entering the capital as the first unit to have entered it first, as some elements, some of which have been lost or failed to respect orders.

On June 4th, a patrol of 6 men of 3rd Platoon, 88th Reconnaissance Troop enters Rome at 7:30 on Via Prenestina. This patrol was later credited with being the first element of the V Army to have entered Rome. At around 7:15 am, the jeep and its six men set out to advance cautiously and go beyond the entrance sign of Rome and continue for another 1.5 km until a small train station where a German machine gun opens fire on the patrol. Due to the danger and their orders, the patrol drove back and S/Sgt. John Reiley reports to his Platoon Leader that he entered Rome. Cpl. Cassie W. Kuenim, T/5 Roy T. Cutler, and the Pfcs. John E. Cottrell, Matthew J. Fitzpatrick and Michael J. Regan confirm Reilley's report.

While the 88th Reconnaissance Squadron received the title of first unit to enter Rome, historians finally concluded that it was the First Special Service Force that had led it forward to the city. After the war, the commander of the 88th Infantry Division, Maj. General John E. Sloan admitted that "The Peloton was not powerful enough to maintain its position within the city limits ..." and that "... The First Special Service Force had beaten us in force. We followed them very closely and in our race with the First Special Service Force, we finally stick and had a slight exchange of fire because of a mistake between our two units. "

An hour before them, another unit enters the suburbs of the capital. The orders of the Force on June 4th is to penetrate the city and secure the 6 biggest bridges on the Tiber river. At 4 o'clock in the morning, the 2nd and 4th Company of the 1st Regiment mounted the tanks of two companies of the 3rd Battalion, 13rd Armored Regiment of the Task Force Howze in Finocchio and at 5 o'clock they set out to capture the bridges in Heading towards Centocelle district about 4 kilometers to the east, in its outskirts. In its movement, the column is joined by some half-track M3 of the FSSF, being at the head of this unit : Frederick himself.

Behind the group of the Task Force Howze follow elements of the 351st Infantry Regiment and eight armored vehicles of the A Company, 81st Armored Reconnaissance Battalion. At 6:20, the head of the column pierced the city limits and at 6:30, two tanks were suddenly hit by anti-tank fire maneuvered by irreducibles Fallschirmjäger

Let's go back 30 minutes earlier... Capt. Mark Radcliffe of the First Special Service Force was briefly captured and tortured at Anzio. On June 3, 1944, he received the task of leading a force of about sixty men, 17 jeeps and 2 M8s accompanied by the Task Force Ellis to enter first in Rome. At 6 am on June 4, 1944, Radcliffe crosses Porta Furba on Via Tuscolana with his contingent and is the first force to enter the eternal city. They will have all the smuggling to take care of two Tiger tanks and positions of snipers and machine guns.

And for one last story, on the morning of January 22, 1944 during the landing of Anzio, a reconnaissance jeep of Col. William O. Darby' Ranger Force drive to Rome, 50 kilometers away, and discovered that the road was clear. It was after two hours that the jeep came back. Nothing will be tempted to take Rome in the days that follow, and it will take four months, on May 23, 1944, for Operation Buffalo to be launched.

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *