Serial 11

Le parachutage se révèle précis uniquement pour une seule compagnie et des parachutistes du 5th Scottish sont lâchés par erreur dans le secteur de Fayence du fait d’une panne électrique du système de guidage Rebecca de l’un des avions de tête. Seulement 30 % du 6th Para Battalion est mal largué dans le secteur de Fayence. Les hommes du 5th Battalion sont scindés en trois groupes. Le commandant du bataillon, le Lt. Col. Hunter, la moitié de l’état-major et une grande partie de la « C » Company se trouve dans un de ces groupes. Le second groupe est formé de la « D » Company avec plusieurs américains du 3rd Battalion. Le troisième groupe a deux officiers et une vingtaine d’hommes.

Le premier groupe se divise en trois autres groupes pour pouvoir rejoindre le commandement de la 2nd Brigade et les derniers arrivent aux environs de 22 h 30.

Le second groupe au nord-est de Fayence marche lui aussi en direction de la DZ et atteint le village de Tourettes quand ils entendent des tirs. Croyant que les allemands occupent le village, ils envoient une patrouille en reconnaissance afin de trouver les positions allemande. Aucun allemand ne se trouve à Tourettes, cependant il y en a à Fayence. Informé par la résistance locale de certains parachutistes blessés tout proche, ils organisent des groupes avec des civières pour les amener dans le village où ils sont traités par l’hôpital du Maquis.
À 13 heures 30, les français prennent la défense de leur village et le second groupe part en direction du Muy.

Juste après être partit, le 1er groupe aperçoit un convoi de 15 véhicules allemands approchant et se préparant à une embuscade.

Toutefois, se convoi est attaqué avant l’embuscade par un groupe mixte de 25 parachutistes britanniques et américains. Le deuxième groupe quant à lui est rejoint par une soixantaine de paras américains et ensemble, ils attaquent le convoi. Leur assaut tue 8 ennemis et blesse 4 autres allemands en détruisant plusieurs véhicules. Quelques heures plus tard ils sont rejoints par un autre groupe d’américain du 3/517.

Le 3e groupe avait été parachuté à 3,2 kilomètres à l’est de Fayence, marchant en direction de la DZ, ils n’ont aucun contact avec l’ennemi, mais le nombre de blessé dû au saut ralentit considérablement leur progression. À 11 heures, un autre peloton du bataillon se joint au groupe et se déplace à l’ouest de Fayence ou ils s’arrêtent pour la nuit. Les membres du bataillon bien parachuté sur la DZ O tiennent un barrage routier sur la route en direction du nord.

Le lendemain, les deux premiers groupes continuent à se frayer un chemin au sud de Fayence. Le deuxième groupe de la « D » Company désormais forte de 115 hommes arrive dans les positions du bataillon sans entrave. Le troisième groupe attaque un convoi de 15 véhicules, mais durant l’attaque, une formation allemande s’approche et le petit groupe est obligé de se retirer. Au cours de cette petite escarmouche, 8 véhicules allemands sont détruits et 2 voitures de commandement et un camion sont capturés. 7 allemands sont tués et 7 autres faits prisonniers.

Le lendemain matin, les petits détachements du bataillon tendent une embuscade aux allemands se repliant. Les « B » et « C » Company prennent contact avec les allemands aux « Quatre Chemins ». A l’aube le jour suivant la « B » Company capture 10 officiers et 87 soldats allemands.