Chiunzi Pass | 88 Pass – Fort Schuster

Durant la phase de débarquement de l’opération Avalanche, La Ranger Force du Lt. Col. William O. Darby a la tâche de prendre la ville de Maiori situé à 32 kilomètres au nord de Salerne.

Leur mission consiste à la réalisation de plusieurs objectifs ; tout d’abord prendre la ville elle-même, puis, détruire une batterie côtière Allemande, (équipé de canon Italien). De là, les Rangers doivent prendre Chiunzi Pass. La Ranger Force est constitué du 1st, 3rd et 4th Ranger Battalion, avec le No. 2 Commando et le 41 Royal Marine Commando sur son aile droite, ainsi que des C & D Companies du 83rd Chemical Battalion. Ils sont aussi épaulé par la H Company du 504th PIR, alors que le reste du régiment reste en réserve pour une opération aéroportée.

Les Rangers débarquent sur la petite plage de Maiori à 3h20 le 9 Septembre 1943. Le 4th Battalion du Maj. Murray est en tête et débarque en premier où il découvre que le village n’abrite aucune troupe allemande. Les 1st et 3rd Ranger Battalions prennent la ville tandis que le 4th Ranger, se déploie sur le flanc ouest des montagnes Lattari surplombant Maiori et Minori à l’ouest et des patrouilles sont envoyés le long des routes menant au nord et à l’est. Un homme est perdu dans la journée lorsqu’une patrouille approche le phare de Capo d’Orso à 6 km à l’est et se fait tirer dessus par ses occupants. Avec ces sites de débarquement sécurisé, Darby donne l’ordre de se presser à l’intérieur des terres jusqu’à son objectif principal : Chiunzi Pass.

En menant l’avancée jusqu’à la route montagneuse, Fox 1 commence à faire face à des avants postes et des forces de reconnaissances allemandes légères. Il n’y a pas de bombardement préliminaire dans cette zone, et les allemands sont imprudents. Le Maj. Bill Martin, XO du 1st Ranger et de nombreux autres capture dix soldats ennemis se reposant dans et autour d’une voiture de commandement allemand. Un homme est abattu alors qu’il tente de s’échapper. Le véhicule est ramené à l’arrière et est reçu par les servants de mortiers de la C Company du 83rd Chemical Bn. tirant leurs lourdes remorques à la main et qui finissent par installer leurs mortiers à 11h.

Les Rangers poussent de 10 kilomètres dans la montagne et capture les hauteurs surplombant le col à 8h et les 1st et 3rd Rangers s’enterrent. Quand au 4th Ranger, il reste en tant que force de réserve à Maiori, mais envoie des patrouilles le long de la côte d’est en ouest. A 10h, ils rencontrent les patrouilles du No. 2 Commando sur la route de Vietri. Les forces américaines ayant débarqué à Maiori sont les seules de l’opération Avalanche à voir rempli leurs objectifs dès le premier jour. A ce moment là, les forces allemandes sont estimés à 8 fois supérieurs aux forces américaines.

Fort Schuster

A l’extrémité sud de Chiunzi Pass se trouve une maison dont les parois sont en granite, tout d’abord utilisé par le Capt. Emil Schuster, Medical Officer du 3rd Ranger Battalion, comme Aid Station. Bien que pilonné sans cesse par les canons allemands, Schuster, tout comme le Commando ‘Doc’ Lees, refusent de bouger, malgré même qu’un obus explose près d’eux, faisant voler en eclat les fenêtres. Schuster poursuit ses opérations, convaincu que les murs ne s’effrondreraient pas, même sous le plus lourd barrage d’artillerie. La maison surnommée ‘Schuster’s Mansion’ (Le manoir de Schuster) et parfois même ‘Fort Schuster’ sert également de quartier général avancé pour le Col. Darby pensant à la constante menace d’être écrasé par des forces supérieures pouvant balayer les lignes et écraser le flanc gauche alliée. A Maiori, au quartier général principal de Darby, les blessés sont transportés sur les pentes raides jusqu’au monastère sur le front de mer, où l’église baroque a été transporté en hôpital de fortune. Les médecins de Coleman travaillent nuit et jour à l’aide de lampe, mais aussi des religieuses et des infirmières italiennes tandis qu’à proximité, un charpentier local fabrique des simples cercueils de pins.

Durant les opération sur Chiunzi Pass, Darby envoie un de ses officiers sur le HMS Howe, afin d'assister les artilleurs. Avec une radio pour communiquer avec les postes d'observation sur le Monte Saint Angelo et Chiunzi Pass. Se trouve sur cette photo un observateur de la marine britannique, ainsi qu'un homme du No. 2 Commando, ayant débarqué sur l'aile à Vietri. Des troupes de la 36th Infantry Division se retrouve également avec les Rangers. Rapidement après le Jour J, le 1/143rd du Lt. Col. Fred L. Walker Jr. et des troupes du 133rd Field Artillery Battalion se replient du secteur de Paestum afin de renforcer les Rangers à Chiunzi Pass.

Durant les opération sur Chiunzi Pass, Darby envoie un de ses officiers sur le HMS Howe, afin d’assister les artilleurs. Avec une radio pour communiquer avec les postes d’observation sur le Monte Saint Angelo et Chiunzi Pass. Se trouve sur cette photo un observateur de la marine britannique, ainsi qu’un homme du No. 2 Commando, ayant débarqué sur l’aile droite à Vietri. Des troupes de la 36th Infantry Division se retrouve également avec les Rangers. Rapidement après le Jour J, le 1/143rd du Lt. Col. Fred L. Walker Jr. et des troupes du 133rd Field Artillery Battalion se replient du secteur de Paestum afin de renforcer les Rangers à Chiunzi Pass. (Life Magazine)

Après avoir reçu leurs ordres, le 319th Glider Field Artillery Battalion débarque sur la plage de Maiori en fin de soirée du 10 septembre sous la couverture de l’obscurité en déchargeant leurs canons, munitions, jeeps et camion. Sur la tête de pont de Maiori, les hommes rejoignent aussi leur commandants de batterie qui sont arrivés un jour avant et qui ont fait des repérages sur le terrain et consulter les Rangers. Ils ont travaillé très rapidement pour trouver la meilleur position de tir et pour prodiguer un support d’artillerie immédiat pour les Rangers et les autres unités présente, lorsque la petite force avancera pour établir le contrôle de la route nationale italienne 18, pour couper les allemands afin de sécurisé Chiunzi Pass.

Les Glider Riders ont établit leur position de tir près de la crête de la chaîne côtière à 2 kilomètres à pieds au-dessus du village paisible de Maiori. Les Rangers ayant déjà engagé les unités adverses, les batteries du 319th commencent à tirer leurs premiers obus juste après l’aube du 12 septembre. Ce sont les premiers obus tiré par une unité d’artillerie aérotransporté dans des conditions de combats. Le meilleur support qu’on les Rangers à ce moment là est le 319th Glider Field Artillery Battalion, tandis que les D, E, F et HQ Batteries du 80th Airborne Antiaircraft Battalion protègent Maiori et relèvent les Rangers.

Lorsque l’armée allemande perd une position, chaque Ranger sait qu’une contre-attaque va arriver, et les hommes ne perdent pas de temps dans la préparation de leurs positions. Fidèle à eux-mêmes, les allemands lancent une violente contre-attaque le 10 septembre sur les 1st & 3rd Ranger. Durant la nuit, les patrouilles allemandes essayent d’infiltré les positions de Ranger, l’une pénètre derrière les mortiers de 4.2 inch. L’obscurité de la nuit s’entremêle avec le son déchirant des automatiques allemandes, les assourdissants tirs de BAR, et le bruit des fusils. Les traceurs divises le ciel, et le fracas des grenades se mêlent aux explosion des obus de mortier de 60mm des Rangers. Tout au long de la nuit, les bruits et les sifflements des fusées donne un aspect inquiétant du champ de bataille. Battu, les allemands frustrés se replient.

A gauche, le Lt. Col. William O. Darby commandant du 1st Ranger Battalion, accompagné du Lt. Col. Roy A. Murray commandant du 4th Ranger Battalion, discutent autour d’une carte à Chiunzi Pass le 18 septembre 1943. Alors commandant du 1st Ranger, était aussi commandant de la Ranger Force à Salerno, incluant les 1st, 3rd, 4th Ranger et le 83rd Chemical Battalion. (National Archives)

A l’aube, les postes d’observation commencent à appeler pour des cibles, et les mortiers de Burford font d’excellent tirs. Ils peuvent couvrir la Route 18, ainsi que les routes et le chemin de fer à Pagani et Nocera, tous deux cruciaux pour les allemands.

Darby opère dans la zone du X British Corps et n’a aucun contact avec aucune autre force terrestre alliée, mais à partir du sommet de la montagne, les Rangers peuvent voir la mer Tyrrhénienne derrière eux et voir le grand rassemblement de navires alliés. Darby a de quoi observer et a de la puissance de feu. Avec les mortiers de 4.2 inch et les half-track, il a deux groupe d’observateur naval commandé par les capitaines de la marine britannique Thompson et Tophew. Ces officiers sont en contact avec les navires en mer, y compris les destroyers Ledbury, Loyal, Tartar, Lookout, et Nubian, ainsi que les croiseurs Mauritius, Uganda, et Orion, le moniteur Roberts et le cuirassé Howe. L’appui feu est comparable à une performance symphonique, avec un meneur qualifié qui rassemble les efforts de nombreux hommes. Sous l’ordre de Darby, tous les observateurs avancés de la Ranger Force peuvent atteindre l’ennemi avec leurs armes en ouvrant le feu. Les festivités commencent par la C Company du 83rd Chemical Bn. et la Cannon Company de Chuck Shunstrom et les canons des bâtiments de guerre créant une symphonie à un crescendo destructeur. La C Company du 83rd supporte les Rangers, tandis que la D supporte les 2 et 41 Commandos. Ces hommes utilisent fréquemment leurs mortiers en duels avec des Nebelwefers, des 88mm, et des 240mm, en tirant à une distance de plus de 2000 yards, au-delà de leur distance autorisé.

L’importance de la péninsule de Sorrento est tel que les généraux décide d’envoyer des renforts à Darby. Le 325th Glider Infantry Regiment, et les HQ, G et I Company du 504th PIR y sont envoyés. Rarement, un Lt. Col. n’a eu autant de troupe (8500 hommes environs) à commander. Mais malgré ce renfort, les Rangers sont sous une grosse pression et ce problème est reporté à Clark qui envoie un observateur au QG de Darby dans l’après-midi du 10 septembre et qui ce dernier recommande à ce que les Rangers soient renforcé par de l’infanterie motorisé. C’est ainsi que le 1/143rd IR, A/133rd FAB sont envoyés, ainsi que la B Company du 751st Tank Battalion et la A Company du 2nd Chemical Battalion. Avec ces renforts vient se rajouter la H Company du 36th Engineer et une compagnie du 601st Tank Destroyer Battalion.

504th-chiunzi-pass-1stabtf.com

Le 3/504th PIR est enterré sous le Monte di Chiunzi, au bord de la route principale de Chiunzi Pass.

Le 14 septembre, le Capt. Edward Kitchens de Charlie 3 défend une pente raide au sud de Chiunzi Pass. L’avantage des hauteurs et de la pente fait que Kitchens demande une large quantité de grenade à fragmentation. La préparation paye lorsque 200 hommes de la Hermann Goering Division attaque ses positions. Les Rangers balancent des quantités des grenades au bas de la pente et sont aussi soutenu par les mortiers. Charlie 3 contre-attaque et repousse les assaillants. Au pied de la pente, neuf corps sont retrouvés, des bandages imbibés de sang et de l’équipement abandonné suggérant que beaucoup d’autres ont été tués ou blessés.

Le matin du 20 septembre alors qu’ils vient de prendre Altavilla et Albanella, le 504th, sans son 3rd Battalion fait mouvement dans à une position de réserve. Le 2/504th fait directement mouvement de Hill 344 à Blue Beach dans les environs de Paestum où, de là, ils embarquent dans des LCIs le 26 après un court repos, pour rejoindre la H Company, combattant avec les Rangers à Chiunzi Pass. A cause des constants et précis tirs de l’artillerie allemande localisé à la base du Vésuve, les troopers du 504th surnomme Chiunzi Pass ’88 Pass’, d’après le fameux et terrible canon de 88mm. Le Lt. Edward Sims, commandant de H/504 défend le tunnel ferroviaire, faisant échouer les tentatives allemandes de se diriger vers le sud et de prendre le flanc gauche de la zone d’invasion. Durant les combats, le Major William R. Beall, commandant du 3/504 pendant que le véritable commandant, le Major ‘Hank’ Adams récupère de la malaria, est enterré vivant le 24 septembre par un tir d’artillerie et est retrouvé mort, après que certains de ses hommes ont du creusé de leurs propres mains pour retrouvé son corps.

26 september 1943

Lors du repli du 504th de la tête de pont de Salerno, il est envoyer vers une « destination secrète » par voie maritime à bord de LCI comme celui-ci, où des troopers du 2/504th PIR, reconnaissable à leurs casques et équipements camouflés montent à bord du LCI 96.

Robert Capa à Chiunzi Pass

Robert Capa, célèbre reporter du Life Magazine participe à l’opération Avalanche et débarque à l’est de Salerno avec la 36th Infantry Division. Au lieu de rester sur le rivage, Capa continue vers Paestum le 15 septembre avec Richard Tregaskis. Ils restent quelques jours ensemble à Altavilla avec le 504th et partent ensuite à Maiori.

Capa trouve alors un sens à son travail qui lui convient très bien. Il part pour Fort Schuster et Chiunzi Pass avec son pote du Life, le rédacteur Will Lang et s’installe aussi confortablement que possible, compte tenu du constant bombardement. « Du Whisky nous était offert quand nous nous assoyons et parlions dans le poste de commandement, et le whisky était nécessaire… » se rappel Lang. « A chaque explosion avoisinante, le souffle ouvrait la porte de devant. Capa qui baissait ses lunettes, brandissait son appareil photo, et, toujours assis, photographier la poussière et la confusion à travers la porte en disant « Ceci est la seule façon de couvrir une guerre. »

Capa est aussi surpris de l’emploiement de half-track par l’une des compagnies de Ranger. Il transporte un canon de 105mm (sic.), lequel se met horizontalement sur la crête de la colline à Chiunzi Pass. L’équipage du Half-track devait balancer des obus dans la vallée en dessous, avant de rapidement faire marche arrière à Fort Schuster, à l’abris.

Capa s’aventure aussi avec les troupes, autant avec les Rangers que la B Company du 1/143rd d’Henry Waskow, une unité qu’il a rencontrer et avec qui il a fait des patrouilles. Riley Tidwell avait une photo prise par Capa alors que la compagnie était près d’une maison tenue par un sniper que la B Companie essayait d’éliminer. Tidwell prit plusieurs tirs à une fenêtre dans la maison avec sa carabine que Capa mitrailla. Ensuite, un 1/Sgt. de la compagnie arriva à la porte, la fracassa en ouvrant, et mis au silence l’allemand avec sa tommy gun.

Selon Tidwell, Capa dit au peloton qu’ils étaient la bande de soldats la plus folle qu’il n’avait jamais vu. Il fut surpris qu’après avoir éliminé le sniper, ils s’installèrent au milieu d’une champ de vigne à l’extérieur de la maison et commencèrent à prendre des grappes de raisin , tout en continuant à tirer sur les allemands proche. Il semble qu’ils étaient au moins à un kilomètre à l’intérieur des lignes allemandes à ce moment là.

farm-chiunzi-pass

Des T-Patchers de la B Company du 141st Infantry Regiment du Capt. Henry Waskow fouillant une ferme à la recherche de soldat ennemi. Cette scène est décrite plus haut par Robert Capa qui prit lui-même cette photo.

La poussée vers Naples

Le 26 septembre, les 504th et 505th RCTs commencent à faire mouvement dans les environs de Castelcivita dans la péninsule de Sorrento, et le poste de commandement est établit à Maiori. De là, le Général Ridgway prend le commandement d’une Task Force, constitué de la Ranger Force et et des éléments parachutiste de la division. La force venant du flanc est est commandé par Darby, incluant le 504th. James Gavin commande quand à lui la force de l’ouest, constitué du 505th PIR. Dans la nuit du 27 septembre, la force de Darby commence à percé le front de Chiunzi Pass, tandis que les forces de Gavin pousse à travers le nord du tunnel Agerola-Gragnano. Les deux forces sont très légèrement attaque et rejoignent la plaine de Sarno rapidement le lendemain d’après.

Les américains peuvent observer toute la vallée sur des dizaines de kilomètres, où la vue est très impressionnante. Pendant 18 jours, tandis que la principale force alliée essaye de les atteindre, la ceinture de défense du col s’ancre dans l’isolement de la montagne et les américains subissent 12 contre-attaque allemandes de grande envergure.

Le 30 septembre, les troopers du 3/505th PIR et les éléments de reconnaissance sont les premiers soldats alliés à entrer dans Naples et le jour d’après, la 82nd Airborne est la première division alliée à entrer dans Naples, qui est officiellement libéré.

319th-glider-naples

Le 319th Glier Field Artillery Battalion fut l’une des premières unité à entrer dans Naples, alors qu’elle avait combattu durant de nombreux jours à Chiunzi Pass, fournissant un tir de soutien précieux pour les parachutistes et les Rangers de Darby.

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.